Salle Jean-Moulin - 2 rue des capucins - 49000 Angers
Eliane Jagueneau : 0687235540
ping.lesloupsdangers@gmail.com

Ces Loups ont du mordant !

Ces Loups ont du mordant !

Il suffit de voir l’état dans lequel s’est mis Jon à la fin de son match contre Alamian pour comprendre la tension qui a habité les acteurs de cette magnifique soirée d’avant-hier !
Survolté, les yeux exorbités, haranguant le public, hurlant, sautant, gesticulant, comme possédé par le démon du ping, Jon dans ce Derby, c’était Nicholson dans « Shining », Di Caprio dans « Le Loup de Wallstreet », De Niro dans « Les nerfs à vif », Rocco dans « Le plus dur est derrière toi ».

Le plus dur, c’est sans aucun doute Joao qui l’avait accompli juste avant en assommant Tian Yuan d’entrée de jeu.
Après avoir remporté un importantissime premier set, indécis, serré, stressant, mais concédé le 2ème, « O Monstro » « O Fabulo » « O Topspino rapido du revero » avait sorti les muscles et envoyé des boîtes pour se détacher dans la 3ème. Puis, profitant des erreurs en revers d’un CHEN pas au meilleur de sa forme, il rétablit une situation mal engagée au 4ème (mené 2-5) pour éteindre son adversaire, entamer les espoirs de l’équipe de La Stella, et calmer les ardeurs des quelques supporters romagnons dont les « Tian Yuan ! Tian Yuan ! Tian Yuan » devinrent plus timides au fil de la partie pour se muer progressivement en murmures, en chuchotements, puis enfin en silences.

Les joueurs de la Stella et leurs supporters en avaient alors pris un gros coup sur le carafon. Le banc faisait grise mine, désabusé et fataliste.
Sonnés après ce premier round. Mais pas encore KO toutefois.

KO debout, ils le furent pourtant quand, en moins de temps qu’il n’en faut à Will Smith pour démonter Chris Rock, Jon « Topsinator » PERSSON eut empoché le premiet set 11-2 et mené 6-2 dans le second ! Comme en boxe, l’arbitre arrêta même le combat devant une telle volée de coups !…. à la demande d’un Alamian hagard et roublard qui imposa aux hommes en bleu de vérifier la hauteur du filet, forcément un peu bas à son goût étant donné la pluie de missiles air-table que son adversaire lui avait balancée depuis l’autre côté ! Continuant sa petite cuisine orientale, (et que je t’essuie la table, et que je refais mes lacets, et que je fais un petit tour dans l’aire de jeu quand mon adversaire est prêt à servir, et que je me remets les 2 Nitakku 5 étoiles en place au fond de mon short), Nima provoqua un petit trou d’air dans lequel notre suédois tomba, encaissant un 8-0 à la stupéfaction générale et laissant son adversaire revenir à hauteur !
Le match fut alors une succession de fulgurances et de domination de la part du suédois, puis de nouveaux temps faibles savamment provoqués par ce coquin d’Alamian, particulièrement filou dans l’art de casser le rythme. Et 2 sets partout, contre le cours du jeu ! Le Loup allait-il se faire manger cette fois ?…
Jon sut heureusement se remettre la tête à l’endroit pour remporter la belle et le match avec une belle autorité.
La folie le gagna alors. Et la messe semblait dite. On pouvait aller boire un godet plus sereins à la mi-temps.

Car à la reprise, jamais notre vice-champion de France Romain Ruiz ne sembla en mesure de se dépasser contre Nordberg. Jamais il ne sembla même croire en sa victoire et en celle des siens, malgré des coups de génie (Ah ! Ce contre-top supersonique long de ligne pris en dessous de la table ! Il y avait du Panos là-dedans ! 🙂 ) Solide, sérieux, calme, très efficace en revers, aussi à l’aise en remise de service qu’un Vendéen dans ses charentaises, Hampus contrôlait la puissance de son adversaire, et s’imposait logiquement en 3 sets secs, déclenchant dans un bel et bruyant ensemble l’explosion de l’équipe, une éruption de fumée colorée et le déchaînement des 500 personnes remplissant la salle !

500 personnes ! Et quelle ambiance incroyable ! Du jamais vu à Jean MOULIN, même à l’occasion du match pour le titre l’an dernier ! Quel bonheur ! Et quel pied pour les joueurs, subjugués, littéralement portés par leurs supporters ! C’était Geoffroy Guichard, c’était le Vélodrome à Angers !
Espérons que nous afficherons complet lors de la venue de Caen début mai, et de Rouen mi-juin, pour deux rencontres probablement capitales dans l’optique d’un nouveau titre.

Car avec ce résultat, les Loups reviennent à hauteur de la Romagne à la deuxième place du championnat derrière Caen le leader, mais avec un match en plus à jouer: le match contre les normands le 3 mai pourrait donc constituer une véritable finale.

Mais nous n’en sommes pas encore là.

Il va s’agir tout d’abord d’aller dans le Jura dans quelques jours. Si l’on y trouve de bons fromages et de l’excellent pif, on peut aussi et surtout y prendre des briques et ce ne sera sûrement pas une partie de rigolade ! Mais ces Loups-là sont capables de faire une perf à Morez, n’en doutons pas.

Quelques mots pour finir:
– Bravo et merci à tous les bénévoles qui nous avaient préparé une salle magnifique et qui ont su, malgré quelques difficultés techniques, accueillir et canaliser les nombreux spectateurs venus assister au match;
– Merci à nos partenaires, qui avaient copieusement garni les loges et sans qui ce spectacle serait impossible, avec une mention spéciale au Conseil Général qui parrainait la soirée
– Merci au magasin « MILOME » et à son transporteur « PROFERO » de nous avoir fourni le canapé nous ayant permis d’offrir une « Place de Rêve » à l’un de nos supporters;
– Merci à Néo Business Sport pour son appui dans l’organisation de cet évènement
– et merci à tous ces spectateurs de s’être déplacés massivement, nous comptons bien vous revoir tous le 3 mai prochain face à CAEN pour mettre de nouveau une folle ambiance !

Allez Les Loups !

Les résultats de la rencontre

Joao GERALDO (n° 14) bat Tian Yuan CHEN (n°6): 3-1 (9 / -9 / 7 / 9)
Jon PERSSON (n°7) bat Nima ALAMIAN (n°16): 3-2 (2 / -8 / 4 / -9 / 6)
Hampus NORDBERG (n°31) bat Romain RUIZ (n°51): 3-0 (9 / 10 / 7)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *