Salle Jean-Moulin - 2 rue des capucins - 49000 Angers
Eliane Jagueneau : 0687235540
ping.lesloupsdangers@gmail.com

Des champions taille patron !

Des champions taille patron !

Les Loups dévorent leur dauphin Morez 3-0

Préférant sans doute regarder l’insipide et inutile Finlande – France bien au chaud devant sa télé, le spectateur angevin ne s’était malheureusement pas déplacé en masse hier soir dans la tanière des Loups pour cette affiche de notre championnat entre le champion et son dauphin : voilà le seul petit bémol de cette soirée par ailleurs parfaite.

Notre partenaire Nicolas BECAM était heureusement venu en force avec ses équipes et ses sublimes »Choc’O Roi » (que les plus gourmands d’entre nous ont pu déguster avec voracité et délice à la mi-temps) permettant ainsi de joyeusement peupler et animer les abords de l’aire de jeu.

La salle, plus belle que jamais grâce aux bons soins de Jean-Pierre et de son équipe de bénévoles, avait des airs de Parc des Princes façon QSI avec tous ses calicots, en raison de la présence des équipes de France TV et de BeIN Sport, excusez du peu: tout était donc fin prêt pour assister à ce duel au sommet rythmé par l’assourdissante grosse caisse de l’ami Dominique 🙂

Un duel qui tourna finalement très court, tant les angevins dominèrent leur sujet et leurs adversaires !

Joao tout d’abord, face à un Skachkov il est vrai légèrement blessé. Mené 2 sets zéro le temps de dire Spassiba, le russe employait alors la tactique dite du « poisson mort » (ou de la « pie crevée selon que l’on joue dans les Mauges ou en Anjou 🙂 ) pour endormir son adversaire et revenir à 2 sets à 1 (s’octroyant même la liberté de sortir de l’aire de jeu pour s’assoir sur son banc au temps-mort et à la fin du 3ème set sans que les arbitres ne pipent mot !!!???).
Mais Joao n’a pas remporté 28 victoires sur ses 29 derniers matchs (quelle stat !!!) par hasard . Il abordait le 4ème set le couteau entre les dents, et avec autorité et fermeté, ne faisait qu’une gorgée de son russe noir (de rage). 🙂

Jon ensuite, face au sosie de Wayne Rooney en la personne de Drinkall.
Aux abonnés absents contre Chartres et surtout contre Villeneuve, le suédois, plus affûté, plus fiable, plus en jambes, plus rapide, plus en confiance suite à ses derniers excellents résultats en Pro Tour, bref, plus Personn que personne, a bien choisi son moment pour retrouver la forme.
Balançant des sacotins aux quatre coins de la table, le plus souvent long de ligne, avec une précision et une vitesse diaboliques, il fit rapidement perdre son peu de latin à l’anglo-saxon 😉 Malgré le gain du 3ème set, c’en était trop pour Rooney qui voyait le suédois littéralement marcher sur lui, et qui aurait à cet instant sûrement préféré rejouer au foot contre San-Marin avec ses compatriotes ! 🙂

Hampus Nordberg, vainqueur de Tokic, parachève un succès sec des Loups face à Morez (Photo Jean-Christophe DERAND).

Hampus, enfin, fut impérial face au talentueux et dangereux Tokic. Calme, propre, solide, il ne s’affola pas lorsque le Slovène revint à 1 set partout, ni quand ce dernier remonta à 7-8 après avoir été mené 0-5 dans la 4ème manche. Après un bon temps mort, il reprit les rênes de la rencontre pour s’imposer brillamment 3 sets à 1, offrant une expéditive victoire à son équipe face à l’un des prétendants au titre, et s’imposant encore un peu plus comme titulaire incontestable de la meute: Bastien va avoir du boulot pour obtenir une nouvelle opportunité !

Avec ce net succès, les Loups reviennent à hauteur de leur adversaire du soir, et ne pointent désormais plus qu’à deux points du leader Romagnon, avec un match de plus à jouer !
Une super opération dans l’optique du championnat.

Les Loups se déplaceront à Caen pour le compte de la 6ème journée le 7 décembre prochain, avant d’accueillir successivement Hennebont le 10 décembre et Pontoise le 14 à Jean Moulin: un triptyque délicat à négocier et qui devrait nous aider à y voir plus clair sur les chances de chacun pour le titre 2022.

Et maintenant, on veut du monde contre Hennebont et Pontoise !
Quel autre sport peut en effet se vanter d’un tel niveau de performance, d’un tel niveau de jeu, d’une telle accessibilité, d’une telle « spectacularité » ?
Alors activez vos réseaux, emmenez votre grand-mère, sortez vos épouses, vos maris, vos enfants, vos amants et maîtresses, faites du chantage à vos voisins, bref, débrouillez_vous pour que Jean MOULIN soit pleine comme un oeuf pour hurler avec les Loups !

Les résultats :

Joao GERALDO bat Kirill SKACHKOV : 3 – 1 (8 / 7 / -3 / 6)
Jon PERSSON bat Paul DRINKALL: 3 – 1 (8 / 9 / -9 / 5)
Hampus NORDBERG bat Bojan TOKIC: 3 – 1 (6 / -6 / 9 / 10)

Une réponse

  1. Christophe dit :

    Notre ami Louis-Jean LONGEPE, éminent arbitre de tennis de table, me précise que l’article 3.4.4.7 du règlement autorise les joueurs à quitter l’aire de jeu dans la limite de 3m, et à condition qu’ils restent visibles de l’arbitre. L’interrogation sur ce fait de jeu que nous relatons dans cet article est donc nulle et non avenue, désolé pour cette imprécision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *