Salle Jean-Moulin - 2 rue des capucins - 49000 Angers
Eliane Jagueneau : 0687235540
ping.lesloupsdangers@gmail.com

FA-BU-LOUpS !

FA-BU-LOUpS !

𝐕𝐢𝐜𝐭𝐨𝐫𝐢𝐞𝐮𝐱 𝐚̀ 𝐂𝐚𝐞𝐧, 𝐥𝐞𝐬 𝐋𝐨𝐮𝐩𝐬 𝐝’𝐀𝐧𝐠𝐞𝐫𝐬 𝐝𝐞́𝐜𝐫𝐨𝐜𝐡𝐞𝐧𝐭 𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐩𝐫𝐞𝐦𝐢𝐞𝐫 𝐭𝐢𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐜𝐡𝐚𝐦𝐩𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐅𝐫𝐚𝐧𝐜𝐞 !

Je ne voudrais surtout pas tomber dans les habituels poncifs et les sempiternels superlatifs éculés en vogue dans nos feuilles de chou quotidiennes…. mais diantre, ça va quand même être coton de ne pas faire péter l’adjectif qualificatif qui tue, de ne pas défourailler le dictionnaire des lieux communs, l’album complet des images d’Epinal !

Les Loups sont CHAMPIONS ! CHAM-PIONS-DE-FRANCE-DE-PRO-A !!

Oui, ne changez pas vos carreaux, vous avez bien lu ! 😊
Les Loups peuvent croquer à pleines dents ce titre tant convoité, et deviennent par la même occasion le premier sport collectif angevin à pouvoir s’en délecter !
Mais sérieux : qui y croyait en début de saison ?…
Ben…
Gérard, comme d’hab !
Ça fait en effet 22 ans qu’il s’y colle ! Qu’il analyse, économise, râle, recrute, se ronge les ongles, encourage, gère, communique, manage, sans compter son temps.
Généreux. Déterminé. Résilient. Courageux.
En un mot, ravagé le président ! 😊 Par la passion de son sport. Par celle qu’il voue à son club.
Et pourtant, il en a construit des équipes qui avaient de la gueule, avec des vraies têtes de vainqueur ! Des Yango, des Sonnet, des Cabess, des Torben, des Jens, des Keinath, des Panos, des Mitch, des Benji, des Manu Lebesson, des Chris LEGOUT !…
Mais chaque année, un piège à Loups, une bête noire pour nous piquer la vedette, pour prendre la lumière…. Levallois avec Maze, Karlsson, Chila, Hennebont avec Kréanga et l’insupportable Bai Fang, Pontoise avec Chiang Peng Lun, Mattenet, Franz, Chartres et ses stars Gao Ning, Eloi et Gardos, sans oublier nos voisins et amis romagnons emmenés par un Chen qui, lui, ne romp pas… tous ceux-là nous ont un jour ou l’autre pourri nos soirées, annihilé nos espoirs.
22 ans au plus haut niveau, et enfin le graal : il n’y a franchement pas de titre plus mérité Gérard.
Bravo et merci président d’y avoir toujours cru.
Et bravo à Brigitte, aussi, de t’avoir soutenu dans cette quête 😉

David y croyait assurément à fond aussi, en compétiteur farouche qu’il est !
Parce que c’est pas du mou de veau le coaching d’une équipe PRO ! Il s’y attèle pourtant depuis le début, avec le même professionnalisme, la même ferveur, gérant les égos, les tocs, les routines, les déplacements, les entraînements, les repas, les tensions, la pression, les frasques, bien épaulé par son compère Eric. Rarement une boulette de compo, rarement un temps-mort à la con dans une saison. Et puis, vous auriez le courage, vous, de prendre Jens en temps mort alors qu’il est mené 2 sets à 0 et 5-1 ?… 😊
Tout au long de cette année, malgré un début de championnat compliqué, malgré le COVID, malgré l’excitation et la pression liée à l’opportunité grandissante d’empocher le trophée, il a su garder la tête froide, rassurer ses joueurs et trouver les mots justes aux changements de côté pour les motiver. Et si Joao n’est plus le jeune Loup fou faisant tous les points et toutes les fautes en jouant à 200% tout le temps, il le doit sans doute en partie à David.
Chapeau David. Chapeau Eric.

Cela étant dit, après, pour décrocher un titre, il faut quand même des mecs pas trop manchots, pas trop phoques (pas des loups-phoques par conséquent 😉…) pour enquiller les points à la table !
Et ça tombe bien, on avait ça en magasin !
S’il a peu joué pour sa première année au club, Bastien a fait le job en signant notamment une victoire sur CASSIN, l‘un des rares tombeurs de Joao. Talentueux, irréprochable à l’entraînement, l’esprit d’équipe vissé au corps, il a incontestablement contribué à la réussite collective et représente l’avenir du club en PRO A.
Nouveau également, on peut dire qu’Hampus a eu le nez fin en débarquant à Angers ! Un peu fébrile en début de saison, il s’est mis au diapason et avoisine désormais les 66% de victoires. Installé comme le n°3 incontestable de l’équipe, il a fini fort et pris une part importante du succès historique des Loups cette année.
Son compère suédois Jon, marqué durablement par un COVID précoce, a lui aussi semblé fonctionner sur courant alternatif. En mal de confiance, il n’aura pas tout à fait preuve de la même maîtrise que les années précédentes, laissant la place de n°1 à son collègue portugais. Mais bon, ça astique toujours pas trop mal en coup droit, et à chaque fois qu’il a réussi à débrancher le cerveau, Jon a fait le ménage à la table. Il est évidemment un des grands artisans de ce titre.
Que dire enfin de Joao ?… En synthèse : il joue, il gagne ! Meilleur performer de PRO A, il a progressé partout, fait des trucs en revers que, comme dirait Gérard, « même en rêve, t’y arrives pas », et dispose désormais d’un mental « Nadalien » : les points importants, c’est que pour lui ! Insensible à la pression, il a à chaque fois mis son équipe sur les bons rails. Spectaculaire à souhait et sympa comme tout, il mérite incontestablement sa statue Place du Ralliement : nous parlerons donc de ce projet à Monsieur le maire Vendredi soir !

Pour conclure, rassurez-vous, je ne vais pas paraphraser Thierry ROLAND un soir de juillet 1998…. Mais bon sang, quand même, qu’est-ce que c’est bon bordel !
Je suis heureux et fier ce soir, comme tous les fidèles supporters du club j’imagine ! Comme tous les admirables bénévoles qui ont inlassablement, le temps d’une génération, posé le Taraflex, installé les séparations, accroché les calicots, beurré les sandwiches, rempli les godets à la mi-temps, branché la caméra, tenu le micro, tapé sur la grosse caisse, applaudi à s’en écorcher les phalanges et gueulé comme des putois pour pousser leur équipe.
Cette victoire est aussi un peu la leur, bravo à eux 😊
Rendez-vous à tous les afficionados vendredi soir à 18h00 pour honorer l’équipe à l’occasion du dernier acte face à Hennebont (Bai Fang sera absent, dommage !).
Personnellement, je pense que je rentrerai à pied et bien après le couvre-feu….
Et vous ? 😉

Christophe PRIEUR

📸 Manon Denéchère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *