Complexe sportif de l'Europe - Rue de l'écriture - 49000 Angers
Eric GAUTRET: 0684184804
ping.lesloupsdangers@gmail.com

Ces loups sont des lions !

Ces loups sont des lions !

Angers bat La Romagne: 3-0

Quel match de dingos !

Alors que beaucoup ne donnaient pas cher de leur peau après leur début de saison mitigé, les Loups ont une nouvelle fois appliqué le tarif syndical à leur voisin, leur infligeant une cinglante et retentissante défaite, à l’issue d’une rencontre de haute volée.

Mais que ce fut dur !

Dans une salle copieusement garnie de 1400 mains prêtes à rougir de clappings de toutes sortes, c’est Joao qui ouvrait le bal face à Léo De NODREST, peu connu du grand public, et que les néophytes voyaient sans doute comme un gentil hors d’oeuvre servi au loup pour lui ouvrir l’appétit: quelle funeste erreur !
Ces deux-là nous ont offert hier l’une des plus palpitante et furieuse bataille de ces dernières années, et ce match fut au ping ce que le Ali – Frazier de 1971 est à la boxe, ou le Mahut – Isner de Wimbledon 2010 est au tennis: un monument de castagne !
Agressé comme jamais par la vitesse et la puissance atomique du jeune romagnon, Joao ne put en effet jamais jouer à son rythme ni installer son système de jeu, et dut s’en remettre à son courage, à un mental Nadalien et à une sacrée paire…. de tripes pour se sortir de ce véritable bombardement ! Menant pourtant 1-0 au terme d’une manche aride, Joao se fit logiquement reprendre à un set partout puis mener 2 à 1 au terme d’un set interminable et serré comme un phimosis, après avoir encaissé des sacotins de tous les côtés.
Mais Joao trouvait la force mentale pour raccrocher les wagons à 2-2, de manière un peu inespérée. Et alors qu’on croyait le supplice enfin terminé à 5-2 à la belle pour Joao, que les sourires commençaient à fleurir sur les visages blêmes et déformés par le stress des supporters, les 2 joueurs se retrouvaient à 9-9, comme Ali au 15ème et Mahut à 68 partout… Insoutenable !
Le moment que choisit Joao pour sortir le bloc du siècle, le premier de la partie ou presque, un bloc revers long de ligne plein angle sur un énième missile hypersonique de Léo, magnifique, improbable, extraordinaire. Et surtout imparable et implacable. Léo, sans doute touché par ce coup de génie, fit ensuite la faute sur un coup droit pourtant à sa portée pour céder la victoire à son adversaire dans un hurlement de joie et de soulagement ! Quelle entame !

Jon s’avançait alors face au coriace Nima ALAMIAN, bien décidé à surfer sur la vague d’énergie soulevée par Joao. Et bien que surpris par Nima au 1er set aux avantages, le suédois prit bien vite les commandes de la partie, dominant à peu près tous les secteurs de jeu. Profitant de surcroît de quelques erreurs inhabituelles de l’iranien, au service notamment, Jon pliait la rencontre 3-1 sans trop de suspense, permettant à son équipe de mener 2 à zéro à la mi-temps.

Mais où est CHEN me direz-vous, le joueur N°1 de l’équipe, et peut-être de la PRO A ?…
Et bien il arrive ! Placé en trois dans une compo défensive du coach Romagnon avec l’idée d’assurer un point, le leader de la Stella attaquait fort en collant un 11-5 sec à Bastien, préféré à Hampus grâce notamment à sa dernière formidable prestation à Rouen face à DESAI.
On crut alors que le plan romagnon allait fonctionner quand CHEN fut tout prêt de coiffer Bastien sur le poteau dans le 2ème, finalement remporté aux avantages par le jeune Loup, impressionnant de calme et de lucidité. Aidé par un coaching impeccable de David, excellent hier lui aussi dans le choix de ses temps-morts, Bastien, en remettant davantage long les services de son adversaire pour s’affranchir de la qualité exceptionnelle du jeu court de CHEN, se libérait petit à petit de l’emprise et de la pression de son vis à vis pour jouer à sa main et pilonner la muraille de chine à grands renforts de contre-tops. A 10-4 pour Bastien dans ce 3ème set, CHEN tenta bien la tactique du poisson mort, bien connue des pêcheurs de Loire, attendant passivement qu’on décroche l’hameçon pour reprendre subitement vie et liberté d’un grand coup de nageoire ! Un tactique qui faillit bien fonctionner, le romagnon sauvant 6 balles de set au grand désarroi d’une salle qui ne respirait plus. Bastien conclut toutefois le set en brandissant un poing rageur face au banc refroidi de la Stella.
La suite, ce fut un rêve. Bastien, magnifique de sûreté et de maturité, continua d’imprimer son empreinte sur la partie et ne laissa jamais CHEN espérer lui recoller aux basques. Pas plus qu’il ne trembla à 10-8 pour remporter ce match, faire une énorme perf, offir une victoire à ses couleurs sur le score inespéré de 3-0, et déclencher une joyeuse, bruyante et interminable standing ovation.
Bravo Bastien, ce que tu as fait hier, c’est vraiment pas du mou de veau !

Avec cette victoire, les Loups reprennent temporairement la tête du championnat, à égalité avec leur adversaire du soir, un leadership qu’ils devraient en toute logique céder à Rouen toutefois si ceux-ci s’imposent face à Saint-Denis dimanche.

Les Loups effectueront un difficile déplacement à Morez le 13 décembre, et retrouveront leur tanière le 16, face à Caen, où nous vous donnons rendez-vous pour passer ensemble une aussi belle soirée que celle d’hier !

Les Résultats

Joao GERALDO bat Léo De NODREST: 3-2 (6 / -7 / -16 / 7 / 9)
Jon PERSSON bat Nima ALAMIAN: 3-1 (-12 / 7 / 9 / 8)
Bastien REMBERT bat Tian Yuan CHEN: 3-1 (-5 / 13 / 8 / 8)